Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

parkinsoniens orne

Ce blog rassemble les personnes atteintes de la maladie de parkinson et leurs aidants

Journée Parkinson : témoignage

Journée Parkinson : témoignage

Vivre avec la maladie de Parkinson

Argentan - 11 Avril Ouest France

Gérard Lagunegrand, membre du groupement de Parkinsoniens. |

Pour la journée mondiale de la maladie de Parkinson, un Argentanais, Gérard Lagunegrand témoigne de sa maladie.

Entretien

Gérard Lagunegrand, un Argentanais atteint de la maladie de Parkinson.

Parkinson, c'est quoi ?

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative chronique. Les symptômes, les plus connus sont le tremblement, la lenteur des mouvements, la raideur ou la rigidité musculaire.

Comment s'est-elle déclarée ?

Il y a six ou sept ans, mon écriture devenait assez illisible. En consultant un médecin, j'ai appris que j'étais atteint de la maladie de Parkinson. J'écrivais beaucoup, alors cela m'a énormément perturbé. On me disait, au lieu de prendre un stylo, utilise un clavier. Mais, j'aimais bien entendre la plume crisser sur le papier. Je suis allé au centre hospitalier universitaire de Caen (CHU) où l'on m'a prescrit des médicaments.

Quels sont les soins adaptés ?

Des médicaments, de la kiné, de l'orthophoniste et de la gymnastique chinoise, car il faut bouger. Je suis bien un jour sur trois. Pour marcher, par exemple, je prends ma canne, elle me sécurise. Je risque de finir dans un fauteuil dans quelques années et ça fout la trouille.

Comment vous sentez-vous ?

En fait, je ne sais pas si je dois dire que j'ai la maladie de Parkinson, si elle me suit ou si je suis à côté. Souvent, en me levant, je suis extrêmement fatigué. D'autres jours, je vais en ville à pied ou je bricole. Ma maladie est à un stade léger, mais à 70 ans, je me rends compte que je me voûte déjà. En fait, avec Parkinson, la tête va bien, il n'y a pas de perte de mémoire, ni de raisonnement, c'est la lenteur des gestes, dû à la perte de dopamine dans le cerveau. Pour manger, je suis beaucoup plus lent. D'ailleurs, je suis devenu lent en tout.

Groupement de Parkinsoniens de l'Orne, Jacques Fortin, La Pierre, Exmes. Tél. 02 33 39 97 12 et 06 16 74 88 10.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :