Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

parkinsoniens orne

Ce blog rassemble les personnes atteintes de la maladie de parkinson et leurs aidants

Pesticides et maladie de Parkinson

Exposition aux pesticides et maladie de Parkinson
                                           le lien confirmé chez les agriculteurs français




Communiqué de presse de l’INSERM

Une équipe de chercheurs de l’unité Inserm « Neuroépidémiologie » et de l’UPMC montre que
 l’exposition aux pesticides double quasiment le risque de survenue de la maladie de Parkinson parmi les agriculteurs.

                                                                                                                                                                  
psychose-grippe
Ce risque augmente avec le nombre d’années d’exposition et, chez les hommes, est principalement lié à l’usage d’insecticides, notamment de type organochloré.

Ces résultats, qui posent également la question du rôle d’une contamination résiduelle de la population générale par ces pesticides, sont publiés en ligne dans Annals of Neurology.
La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neuro-dégénérative la plus fréquente, après la maladie d’Alzheimer.
On admet que, dans la plupart des cas, elle trouve son origine dans une combinaison de facteurs de risque
génétiques et environnementaux                                                                

11493981445lM9SK
                                                              .


Parmi les facteurs d’environnement suspectés, des études épidémiologiques ont montré une association entre la survenue de la maladie de Parkinson et une exposition professionnelle aux pesticides.
Toutefois, aucune famille de pesticides n’a pu être spécifiquement mise en cause et le rôle du niveau d’exposition n’a pas été étudié (relation dose-effet).


En collaboration avec la Mutualité sociale agricole (MSA), une équipe de chercheurs de l’Inserm et de l’UPMC (Université Pierre et Marie Curie) a étudié un groupe de 224 patients atteints de maladie de Parkinson, qu’ils ont comparé à un groupe de 557 personnes non malades, toutes affiliées à la MSA, de même âge et sexe et habitant dans le même département.

L’exposition aux pesticides durant toute la vie professionnelle des participants a été reconstituée de manière très détaillée à l’occasion d’entretiens avec des médecins du travail de la MSA permettant de recueillir un grand nombre d’informations telles que la surface des exploitations, le type de cultures et les pesticides utilisés, le nombre d’années et la fréquence annuelle d’exposition, ou encore la méthode d’épandage                           
54-1   54-154-154-1
Communiqué de presse de l’INSERM  Lu et affiché par Jacques FORTIN

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article